L’approche des fortes chaleurs et des journées ensoleillées est synonyme de l’arrivée de nos meilleures amies, les moustiques. Depuis quelques années, un nouvel insecte fait son apparition sur le territoire français, le moustique tigre.

Comment le moustique tigre arrive en France ? 

Le moustique Aedes albopictus, communément appelé le moustique tigre est originaire d’Asie.

 Au cours des dernières décennies, le moustique tigre s’est propagé de l’Asie à l’Afrique puis en Amérique et en Europe, fortement aidé par le commerce international de pneus d’occasion. En effet, il a une préférence pour les endroits sombres et où il y a de l’eau.  Le résultat de cette forte mondialisation est que le moustique tigre arrive dans le sud de la France au cours de l’été 2004 via l’Italie.

Le moustique tigre est surtout présent dans les zones urbaines, c’est-à-dire qu’il aime les lieux habités par l'homme. En 2020, le moustique tigre est présent dans 67 départements en France, soit près de 65% du territoire dont 58 départements en vigilance rouge.

 carte des moustiques France

Source : Ministre des solidarités et de la santé

Comment faire la différence entre un moustique classique et un moustique classique ? 

Plusieurs caractéristiques différencient le moustique tigre du moustique classique :

- Il est facilement perceptible à l’œil nu. On peut le reconnaître à ses rayures noir et blanc sur le corps et sur les pattes (comme un tigre). Sa taille est généralement inférieure (0,5 à 2 mm) à celle du moustique commun (5 à 7 mm).

- Ils se différencient sur leurs techniques d’attaques : le moustique tigre sort surtout durant la journée, il pique au niveau des chevilles et il est lent et silencieux. Au contraire du moustique autochtone a une activité plus nocturne, il attaque sur tout le corps et il est rapide et bruyant.

- Il est souvent présent dans vos jardins, dans de petites réserves d’eaux stagnantes.

Que faire en cas de piqûre ? 

La piqûre du moustique tigre est dans la plupart du temps bénigne. Elle reste désagréable comme toute piqûre d’insecte, et les démangeaisons qu’elle provoque peuvent être soulagées par des crèmes apaisantes.

Toutefois, dans certains cas elle peut provoquer des inflammations ou des réactions allergiques.

Elle peut également transmettre des virus comme le chikungunya, la dengue ou le Zika. Pour transmettre ces différents virus, le moustique doit au préalable avoir piqué une personne infectée. Il est important de noter que le moustique tigre ne transmet pas le Covid-19.

C’est pour cela, qu’il est important de désinfecter immédiatement après la piqûre pour limiter le risque de contagion. Vous pouvez appliquer sur la piqûre un antiseptique.

Comment lutter contre le moustique tigre ? 

Il est important de participer à la lutte contre le moustique tigre, que ce soit chez vous ou lors de voyage dans une région tropicale.

Plusieurs actions qui vous permettront de profiter au mieux de vos journées ensoleillées :

- Pour éviter de se faire piquer, appliquer des produits anti-moustiques pour les zones tropicales ou les zones tempérées.

- Dormir sous une moustiquaire

- En complément des répulsifs, privilégiez le plus possible de porter des vêtements amples, clairs, longs (jusqu’à vos avant-bras, vos chevilles et pieds) et imprégnés d’insecticide. Etant donné que les couleurs foncées et brillantes attirent l’œil des moustiques par la diffusion d’une chaleur plus importante.

Le plus important pour vous protéger et éviter la propagation du moustique, c’est d’éliminer les réserves d’eau à proximité de son habitation. En effet, le moustique tigre utilise toutes sortes de récipients de réservoirs artificiels d’eau (vases, pots, sous-pots, jouets d’enfants, bidons, gouttières, toits plats mal drainés...) pour y déposer ses larves.

Si après la combinaison de ces différentes astuces, les moustiques tigres persistent chez vous, pensez à appeler votre mairie ou contacter un professionnel de démoustication.

Produits associés