Pour tout achat du 1er au 31 octobre, 20% des ventes seront reversées à l'organisme cancerdusein.org
Le cancer du sein, parlons-en et agissons !

Le Cancer du sein, parlons-en et agissons !

1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein au courant de sa vie. Afin de limiter son développement et de sauver des milliers de vies, il est important d’effectuer un dépistage précoce et de généraliser la parole sur ce sujet qui est encore considéré tabou pour un grand nombre de personne.  

 

Ruban Rose, l’association qui informe et sensibilise.

L’association Ruban Rose, créée par les groupes Estée Lauder et Marie Claire, lutte contre le cancer du sein depuis 1994 en France.

Cette association permet d’informer chaque année les femmes et de les sensibiliser à l’importance du dépistage. Depuis 2004, plus de 3 millions d'euros ont été collectés et reversés par l'Association à la recherche contre le cancer du sein.

Octobre Rose, proposé par l’Association Ruban Rose, permet de mettre en lumière celles et ceux qui luttent contre la maladie. L’information et la sensibilisation sont intensifiées sur cette période ainsi que la récolte de fonds pour la recherche. Pour 2020, la Tour Eiffel sera illuminée en rose afin de lancer symboliquement la 27ème campagne d’Octobre Rose.

Si vous souhaitez effectuer un don pour soutenir la cause et aider la recherche, rendez-vous sur cancerdusein.org


Le dépistage, comment procéder ?

Le dépistage permet de détecter une éventuelle anomalie ou un cancer avant l’apparition de symptômes. Cette détection précoce augmente les chances de guérison. Plus tôt le cancer est détecté, moins les traitements sont lourds. 

Pour diagnostiquer un cancer du sein, il est essentiel de procéder à un examen mammaire. Au moins une fois par an, chez votre médecin généraliste, gynécologue ou bien sage-femme, pensez à demander une palpation des seins et des aisselles. C’est souvent la première étape pour détecter une anomalie.

En France et depuis 2004, il est conseillé d’effectuer tous les deux ans un examen approfondi, la mammographie, pour les femmes entre 50 et 74 ans. Cependant, à tout âge il est important de se faire suivre et de signaler tout changement et modification anormale ou nouvelle.

  •   Une mammographie peut être aussi prescrite en prévention si lors de la palpation, une anormalité est soupçonnée. C’est un examen radiographique, permettant de visualiser les glandes mammaires en transparence. La mammographie permet de détecter un stade précoce de cancer du sein ou des lésions de petites tailles, souvent trop petites pour être palpées. 

  •  Dans un second temps, il est possible de faire également une échographie pour mieux préciser une image de la mammographie si celle-ci est complexe. Elle rassure le plus souvent sur le caractère bénin d’une lésion.  L’échographie est une technique d’imagerie d’exploration basée sur les ultrasons. 

  •   Enfin, la biopsie permet de prélever des échantillons de la lésion. Celle-ci se fait par anesthésie locale du sein afin d’introduire ensuite une aiguille au contact de la lésion. Cet examen est indispensable pour savoir si la tumeur est bénigne ou cancérigène.

Si vous avez des antécédents familiaux de cancer du sein, vous devez plus que quiconque effectuer une surveillance médicale une fois par an en le signalant à votre médecin ou gynécologue. Par ailleurs, 15% des femmes soignées d’un cancer du sein développeront un cancer sur l’autre sein. Il est donc indispensable de poursuivre un suivi médical rigoureux après guérison.


Ne négligez pas l’autopalpation

Pensez à l’autopalpation des seins mensuellement à partir d’une vingtaine d’années. Elle permet de détecter les grosseurs, les durcissements des tissus et/ ou des anomalies par soi-même. Pour procéder, inspectez visuellement debout et devant le miroir votre sein. Le bras levé, parcourez-le par des mouvements circulaires avec 3 doigts bien à plat de la partie externe à la partie interne, en sentant la glande rouler sous vos doigts. Vous pouvez également pincer délicatement le mamelon afin de vérifier qu’aucun écoulement ne se créé. Pour terminer, vérifier la zone entre le sein et l’aisselle.

N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin concernant la palpation de votre poitrine, il vous indiquera la démarche à suivre. Vous pouvez retrouver des conseils sur les gestes de l’autopalpation sur

http://www.cancerdusein.org/le-depistage/lauto-examen-des-seins

Alors, si vous n’avez pas fait votre dépistage, pensez-y ce mois-ci !