Pour tout achat durant le mois d'octobre, 30% des ventes seront reversés à l'association Ruban Rose

Octobre Rose – Se reconstruire après le cancer du sein

La guérison du cancer du sein est un long chemin à parcourir et laisse des séquelles physiques et psychologiques qui nécessitent un suivi et une aide médicale. Selon le stade et la forme du cancer, l’ablation du sein est parfois nécessaire, ce qui est une véritable mutilation pour la femme.

Soutenons ces personnes atteintes du cancer du sein durant le mois d’Octobre Rose !

L’ablation du sein, qu’est-ce que c’est ?

La mastectomie ou ablation du sein est une chirurgie mammaire qui consiste à retirer la totalité du sein (glande mammaire, une partie de la peau, le mamelon et l’aréole).

Elle peut être partielle dans certains cas, en fonction de la taille de la tumeur identifiée, de sa localisation et si elle est plus ou moins diffuse dans le sein. C’est une intervention lourde nécessitant un suivi.

La reconstitution mammaire

Une intervention chirurgicale sur un sein constitue une vraie mutilation pour la femme, en particulier s’il y a eu ablation du sein. Certaines femmes font le choix de ne pas faire de reconstruction mammaire et s’accepte comme « Amazone ». D’autres demandent la reconstruction mammaire, pratiquée dans certains cas en même temps que l’ablation du sein.

Plusieurs types de reconstructions mammaires sont possibles :

-La prothèse en silicone installée sous la peau ou le muscle.

-Les lambeaux de peau prélevés sur le ventre, dos, cuisses ou fesses de la patiente transposés pour former un sein.

-Le lipofilling ou lipomodelage qui consiste à prélever de la graisse par liposuccion puis injectée pour la reconstitution du sein.

La reconstruction mammaire peut se faire immédiatement après l’opération de la mastectomie ou au moins un an après l’opération en cas d’ablation totale du sein.

Le suivi post cancer

Après la guérison, il est souvent nécessaire d’être soutenu psychologiquement pour faire face aux nombreux changements traversés. Le mode de vie du patient et de son entourage est bouleversé. Vous pouvez demander de l’aide à un psychologue par séance individuel ou bien grâce à des groupes de paroles et vous faire accompagner d’un proche. Parfois, l’entourage a également besoin d’un soutien psychologique, faisant face au désarroi, à l’impuissance et parfois à un sentiment de culpabilité.

Il faut savoir que les traitements de la maladie sont lourds et engendrent des séquelles physiques et psychologiques chez le patient. Perte de mémoire, trouble de l’anxiété, prise ou perte de poids… C’est pour cela qu’un suivi médical avec des visites de contrôle s’impose pour surveiller les effets indésirables. La rééducation post ablation est aussi une partie importante du traitement. Des exercices physiques sont proposés lors du suivi médical pour retrouver de la souplesse et remuscler le bras ou l’épaule et atténuer les douleurs.

N’hésitez pas à parler à votre médecin de votre état moral pour vous aider à trouver des moyens de mieux-être psychologique. Chaque femme réagit différemment à la suite d’un cancer et évolue à son rythme vers le chemin de la guérison.

Rappelons que grâce à la recherche médicale, 3 cancers sur 4 sont guéris aujourd’hui !

Vous voulez vous engager ?

Chaque année, des milliers de personnes courent ou marchent contre le cancer du sein avec Les courses Odysséa qui se déroulent dans 10 villes de France au mois d’octobre depuis 19 ans. Pour suivre l’actualité des courses près de chez vous et y participer, rendez-vous sur Odysséa - Courses caritatives - Ensemble contre le cancer du sein (odyssea.info)

Si vous souhaitez effectuer un don pour soutenir la cause et aider la recherche auprès de l’Association Ruban Rose, rendez-vous sur cancerdusein.org

Pour en savoir plus, retrouvez plus d’informations sur cancerdusein.org ou sur nos articles :

Mieux comprendre le cancer du sein : « Le cancer du sein, parlons-en et agissons »

Identifier et connaitre les facteurs de risques du cancer : « Cancer du sein : Les facteurs de risques à connaître ».